Notre bilan du CES

Lonsdale

10 JAN

Lonsdale était présent au Consumer Electronic Show ! Le salon initialement dédié à l’électronique grand public est devenu ces dernières années la vitrine des innovations.

200 000 visiteurs et 7 000 exposants se sont retrouvés à Las Vegas pour découvrir ce que l’avenir nous réserve.

Richard Malterre du pôle Digital accompagnait l’humanoïde Pepper programmé pour présenter sur le stand d’Engie les Start-Up partenaires.
Il en a profité pour faire une veille active qu’il nous dévoile au travers une sélection des grandes tendances relevées sur le salon,

– La voiture du futur :
Une partie du Convention Center était dédiée à l’automobile, secteur qui est en train de vivre une vraie révolution avec l’avènement de la voiture autonome. Il était frappant de voir des constructeurs mais aussi des dizaines de sociétés spécialisées présenter leurs travaux sur l’intelligence artificielle, l’intégration de capteurs, l’amélioration de la connectivité des véhicules.
La voiture autonome va vraisemblablement envahir notre quotidien d’ici peu de temps.

Dans le domaine du transport, il faut souligner 2 événements qui ont fait l’actualité, la présentation de la moto de Honda capable de tenir en équilibre sur ses 2 roues et l’annonce de la société sino-américaine du lancement d’une concurrente pour Tesla, la FF91 de Faraday Future
La transformation du transport induit donc nécessairement une modification des comportements de ses ex-automobilistes ce qui ne manquera pas de faire naitre de nouveaux points de contact et de nouveaux usages à bord des véhicules.

– Le bien être connecté :
Chaque année l’espace bien être et santé prend un peu plus de place, cette année les français étaient très bien représentés avec en tête Withings qui a fait l’actualité avec sa brosse connectée. Les montres et autres bracelets connectés étaient présentés sous toutes leurs formes entre les marques techniques/technologiques, les marques de mode mais aussi les distributeurs chinois capable de proposer des centaines de références.
Présent sur plusieurs stands, la semelle connectée permet aux sportifs d’analyser leurs courses de manière fine.

Enfin, 1er dans son domaine la marque Terraillon présentait une balance nutritionnelle munie d’un spectromètre de masse capable d’établir quel type d’aliments sont présent sur la balance et donc le nombre de calories qui en découle.
L’industrie de l’électronique est à l’écoute des consommateurs, et tous nos métiers sont impactés par ce souci de transparence et d’équilibre.

– La maison connectée :
La maison est désormais un éco-système digital, des centaines de solutions étaient proposées sur le salon pour tout connecté, les serrures, les volets, les lumières… regardez un objet autours de vous, 9 chances sur 10 qu’il existe une version connectée. Il était possible de croiser des produits « fun » comme un four muni de caméra HD capable de vérifier que votre gâteau ne brûle pas ainsi que des solutions de protection anti-piratage de la maison.
Il était possible de découvrir un réfrigérateur connecté munie d’une porte transparente donnant un accès visuel direct au contenu, comme un nouveau terrain d’expression de la personnalité des habitants du lieu.

– L’écran de demain :
Le CES est souvent synonyme d’écran de TV, et c’est au CES qu’on était dévoilé il y a quelques années les technologies comme la VHS (1970), la caméra vidéo (1981), la TV HD (1998) ou le Blu-ray en 2004. Cette année, nous avons eu l’occasion de voir les premières images en 8K, impressionnantes sur des écrans de 2m de diagonales. Mais la vraie nouveauté c’est l’arrivée des écrans ultra fin OLED ou Quantique qui vont surement changer la donne en terme de qualité d’image pour les professionnels et les particuliers très exigeant.

– Le son de demain :
Toujours en recul par rapport à l’image, le son gagne petit à petit ses galons, mais au CES s’est confirmé le retour à la mode du vinyl porté par les industriels ! attendez-vous à offrir ou à vous faire offrir une platine à Noël (oui c’est encore loin mais c’est ça la magie du CES). Le son 360° se développe aussi pour accompagner la vidéo 360°. Peu d’acteur sur le haut gamme cependant, trouvant peut être le CES trop grand public sur le sujet. Pour les professionnels, le son ultra directionnel, capable de créer un tunnel sonore était vraiment la technologie la plus intéressante.

– Réalités Virtuelles et augmentées :

Le CES proposait un échantillon impressionnant d’outils technologiques à l’attention de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée. Casques, lunettes, gants, sac à dos, capteurs, tee shirt, plateformes multi-utilisateurs… L’imagination comme limite ! Les applications sont larges et offrent un vrai terrain d’expérimentation pour faire vivre d’autres expériences entre marques et consommateurs.

– Interfaces :

Plutôt comme tendance de fond que comme offre concrète, l’utilisation de la voix semble s’imposer comme interface homme-machine. Alexa l’IA de Amazon était omniprésente, à tel point qu’il était presque étonnant de voir un produit connecté incapable de s’appuyer sur le service (?). Le public semble donc prêt à parler aux machines, ce qui impose aux marques d’anticiper une nouvelle forme de relation avec ses clients.

Conclusion
Le CES évolue, il se transforme en vitrine internationale pour le monde des technologies, il est -cette année encore- un salon pragmatique où au delà des annonces et des prototypes, 90% des produits sont destinés à être lancé sur le marché en 2017. Grâce aux innovations industrielles, le CES offre un regard sur la société digitalisée et ses outils de prospective. Passionnant !
Et pour un retour d’expérience plus personnalisé contactez r.malterre@lonsdale.fr