Lonsdale fête ses 60 ans | Stratégies

Revue de presse

INTERVIEW DE FRÉDÉRIC MESSIAN, PRÉ­SIDENT DE LONSDALE, Parue dans Stratégies le 9 décembre 2021

A l’occasion du soixantième anniversaire de Lonsdale, Frédéric Messian, CEO et Président de l’agence de branding et création depuis 2007, partage sa vision du métier et des objectifs pour les années à venir.

C’est dans les locaux de l’agence dans le 8ème arrondissement de Paris, que Frédéric Messian, président de Lonsdale, commence l’entretien : «Lonsdale a cette double caractéristique rare, c’est la première agence de design, par ailleurs la plus importante en termes de taille en France. Aujourd’hui, Lonsdale compte 200 personnes, 25 millions de revenus – une croissance qui s’est multipliée par 20 ces 15 dernières années – et comptabilise 200 clients actifs

Pour ce soixantième anniversaire, l’agence spécialisée en branding et design a décidé de regarder vers l’avenir : «On ne voulait pas faire quelque chose d’autocentré, ni tourné vers le passé. C’est pour cela qu’on a décidé de célébrer un anniversaire prospectif pour inspirer nos équipes et nos clients sur ce que nous allons réaliser pour les 60 prochaines années. Ce qui nous caractérise réellement, c’est la singularité. C’est avec cette idée qu’on a fait appel au magazine De L’Air, qui est l’un des magazines les plus pointus en France sur la photographie, afin de partager notre réflexion sur le sujet de leur donner carte blanche.» De cette collaboration est née une exposition temporaire au sein des locaux de l’agence, qui donne à voir les artistes et les oeuvres autour de ce thème, ainsi que la publication de leurs travaux dans le magazine. «Pour l’inauguration, on a réuni nos clients et toute l’équipe pour porter ce message !»ajoute Frédéric Messian.

Lonsdale, fondé en 1961 par le britannique Richard Lonsdale, a connu plusieurs vies entre ses différents dirigeants. Mais comme le rappelle Frédéric Messian, le fil conducteur a toujours été le même : l’obsession de la singularité. «La question que nous nous posons et sur laquelle nous travaillons avec nos clients, c’est « En quoi le monde serait différent si votre marque n’existait plus ? » : une question que toute marque doit se poser, car c’est la condition de sa survie et de son développement. Lorsqu’ on pose la question maintenant, dans un monde qui se digitalise de plus en plus, il faut que la marque cultive un regard qui va plus loin en ayant en tête le chemin parcouru et celui encore à faire. Il s’agit de développer cette vision du temps long», rapporte le Président de l’agence.

Maintenir une cohérence entre le message porté par une marque et son expérience client est fondamental pour Frédéric Messian : «Notre destin, si je peux me permettre ce terme, c’est de continuer sur cette voie-là : les marques auront besoin de gens comme nous pour les redéfinir, trouver les bons « assets ». On ne réalisera probablement pas une croissance multipliée par 20 dans les 15 prochaines années, mais nous allons continuer de croître grâce aux nouveaux métiers, et à l’international. Il est essentiel de chercher un nouvel équilibre : une marque sans vision prend le risque de se perdre», conclut-il.