Weldom confie à Lonsdale AKDV l’organisation de son nouveau concept | LSA

Revue de presse

Weldom, l’enseigne de bricolage et de décoration de proximité du groupe Adeo a franchi, pour la première fois, le cap du milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2021. Elle a également profité de ses Rencontres 2022 avec ses fournisseurs pour présenter son nouveau concept. Imaginé avec l’agence Lonsdale AKDV, ce concept, déjà visible dans les magasins de Mâcon et d’Aurillac, « devrait être déployé dans une soixantaine de magasins en 2022 », annonce Lonsdale AKDV dans un communiqué.

L’objectif, au-delà de nouvelles couleurs et d’une nouvelle signalétique, plus claire et plus visible ? « Mieux faire valoir la singularité de Weldom (et) accompagner le fort développement de l’enseigne. » Weldom, qui compte en effet aujourd’hui 385 magasins intégrés, franchisés ou partenaires, vise les 600 points de vente d’ici à 2025 : une manière de profiter du dynamisme assez extraordinaire du marché du bricolage et de l’amélioration de l’habitat dans son ensemble (2 milliards de chiffre d’affaires gagnés en deux ans, selon l’Inoha et la FMB, pour atteindre 34 milliards d’euros en 2021) et du bricolage de proximité en particulier.

Pour cela, le pôle Retail & Architecture de l’agence Lonsdale a repensé le parcours client et le concept magasin « pour valoriser de nouveaux relais de croissance, s’adapter aux nouveaux usages des clients et séduire les franchisés ». La promesse ? « Devenir le magasin qui donne envie de réparer le monde, au plus proche des gens, de leur habitat, de leur voisinage et de leur région. » Ce nouveau concept, indique Weldom, a été pensé pour servir la stratégie de proximité et d’ultra-modularité de Weldom, et s’adapter au maximum aux besoins locaux. Il peut ainsi se déployer sur différentes surfaces, selon cinq typologies de magasins, du quartier à la métropole.

Quatre piliers forts sont notamment développés : « engagement et proximité » (services de récupération des produits recyclables, tri sélectif, récupération de peinture usagée, mais aussi les « Presque Parfaits », soit la mise en vente des produits avec conditionnements abîmés), « relation personnalisée » (espace pause, autour d’un espace café, d’un coin enfant, d’un espace pour accueillir les associations partenaires et mettre en avant les communautés soutenues par Weldom, ou encore l’Atelier, un espace qui permet aux clients de tester et d’apprendre en bénéficiant de conseils), « une offre produit « maligne » » (recommandation par la communauté, avec la valorisation des produits les mieux notés), « une expérience différenciante et émotionnelle efficace. »

→ À lire dans LSA.